Communiqué de presse – Chargy, le réseau de bornes de charge publiques pour les voitures électriques et les voitures plug-in hybrides au Luxembourg, est opérationnel depuis le 2 juin 2017. A cette date, une vingtaine de bornes ont été installées à travers le pays. Il est prévu que jusqu’à la fin de l’année le réseau compte 150 bornes et d’ici 2020, un total de 800 bornes : 400 sur les parkings publics des communes et 400 sur les parkings relais permettant un accès facile aux transports publics. Chaque borne disposant de deux points de charge accélérée (modulable entre 3,7 kW et 22 kW dépendant de la voiture), Chargy comptera au final 1.600 emplacements de stationnement dédiés à la mobilité électrique.

Toutes les bornes de charge du réseau sont dotées d’un moyen de paiement uniforme moyennant la carte à puce multifonctionnelle Chargy / mKaart laquelle dispose des mêmes fonctionnalités qu’une carte de mobilité du Verkéiersverbond. Dès souscription d’un contrat avec un fournisseur de service de charge, l’utilisateur aura accès aux bornes via sa carte Chargy et il pourra consulter ses charges électriques, localiser les bornes de charge et faire une réservation d’un point de chargement en ligne de par son ordinateur ou application mobile sur la plateforme my.chargy.lu.

Dans l’esprit de la 3e révolution industrielle de Jeremy Rifkin de créer un réseau électrique interactif intelligent, le réseau Chargy ne se limite pas aux 800 bornes publiques mais est conçu de sorte qu’il puisse intégrer toutes les autres bornes compatibles avec la plateforme. Ces bornes seront alors labélisées Chargy OK et pourront être opérées de la même manière que les bornes publiques.

Un site Internet, chargy.lu, avec toutes les informations sur le réseau Chargy (liste des fournisseurs de service de charge, intégration de bornes tiers dans le système, liste des bornes compatibles etc.) a été mis en ligne en collaboration avec tous les gestionnaires de réseaux de distribution : Electris, la Ville d’Ettelbruck, Sudstroum, la Ville de Diekirch et Creos.